11/09/2012

Le mur du son, J -10

Aujourd'hui, à J -10, c’est également une Dame qui traverse le mur du son. Ici l’orthographe avec un "c" et le diacritique nommé cédille n’est pas de mise.

 

Ainsi que toujours, cette Dame traverse le mur avec élégance, un sens de l’humour rare et d'une dose d’autodérision pour saupoudrer le tout. Ses figures acrobatiques, qu'elles soient subsoniques ou supersoniques, sont régulièrement superbes.

Sur le dernier billet de son blog, « La Gueule de Bois », elle nous parle de spleen et finit son texte ainsi:

 

« Je prends mon sac et aux grands maux les grands moyens…je vais m’acheter une nouvelle paire de chaussures. »

 

L'idée d’acheter des grolles pour remonter le morale qu’on à dans les chaussettes est à creuser. C’est moi qui vais m'y coller en passant moi-même le mur du çon tout en vous proposant quelques conseils anti-spleen. 

 

- Si on devait remonter de très bas, il serait intéressant de s’acheter des tricounis.

Mesdames, si les spleens successifs n’étaient que des pointes, celles des icebergs de vos difficultés, je vous propose d’acheter des stilletos  ou, si les 10cm minimum de ce type de chaussures sont par trop haut, payez-vous des talons aiguilles moins vertigineux.

- Si, en raison de votre vague à l’âme, votre santé y laissait des plumes, achetez les mocassins d’un chef indien.

- Si votre manque de pep venait du fait que vous ne vous sentiez plus dans le coup, achetez des bottes in, surtout si vous avez les cuisses hard. (Attention ! Je ne parle que de cuisses fermes)

- Si votre état dépressif vous fichait mauvais caractère, mettez-vous en tête d’achetez des mules.

- Si ton humeur est franchement pantouflarde, achète-toi des chaussons, ils t’iront aux pommes ! Sinon, prend des charentaises ou des babouches.

- Peuchère ! Si on vous reprochait une certaine apathie, haussez le «tong» et payer vous la tête de vos détracteurs. Allez y franco, traitez les de va-nu-pieds.

- Si vous avez la gueule de bois, si vous vous languissez de Vénus, achetez-vous des sabots.

- Si vous êtes militaire (cas particulier de dépression profonde) achetez-vous des rangers ou… un avion, une escadrille dernier prix ou plutôt des espadrilles dernier cri.

salomés.png- Si vous n’avez pas le moral, achetez un billet de théâtre. Là c’est souvent drôle!

Mai il faut savoir choisir. Salomé n’est pas idéale, il s’agit d’une tragédie d’Oscar Wild, le Richelieu des Trois Mousquetaires d’Alexandre Dumas n’est pas franchement hilarant. Le Bossu de Paul Féval avec la «Botte de Never » est déjà plus souriant, mais le plus comique reste les Fourberies d’Escarpin de Molière.

 

Paire de salomés

(Ne pas confondre avec Hérodiade

père de Salomé)

 

Un grand merci à Madame Salika Wenger alias Lulu la Nantaise de m'avoir donné cette nouvelle opportunité de céçonner.

Écrire un commentaire