10/10/2012

Gare aux grosses responsabilités !

Il s’agit, bien sûr, d’une des plus importantes responsabilités de l'équipe de l'exécutif fédéral actuel. Il est question d'un choix cornélien. Du choix d'un nom. Celui d’une halte CFF!

 

Devra-t-elle se nommer Cossonay, nom qu’elle porte déjà à ce jour ?

Cossonay-Gare, comme celle du funiculaire qui mène de la gare à la bourgade?

Le nom de la commune sur laquelle elle se trouve ?

La combinaison des deux ?

Si oui! Dans quel ordre ?

Coquin de sort!... Et en dernier ressort ! Encore un autre nom ?

 

Je vous l’avais dit : C o r n é l i e n !

 

C’est dans des cas de cette nature que nous constatons l’ampleur des tâches de notre CF. Il en devient même CFF ! Non pas qu’il s’agisse ici d’une halte desservie par l’ex régie CFF, mais parce que le sigle signifie Conseil Fédéral des Fadaises.

 

Malheureusement, ce genre de tâches - dont ils comprennent l'enjeu- empêche nos sept p’tits nains Conseillers fédéraux de se pencher sur les détails dont ils ne comprennent rien:

- le choix d’un avion de combat efficace qui existerait ailleurs que sur des plans.

ou...

- le projet de refonte du système informatique de l’Administration fédérale.

... pour ne citer que deux exemples.

 

Oui, par manque de temps, nos sept p’titsnains Conseiller fédéraux ont laissé l'informatique entre les mains d'incapables… mais cupides. Il en est un qui est soupçonné de gestion déloyale. Ainsi, à la trappe les 150 millions de francs que ce faramineux projet a déjà coûtés au contribuable.

 

Mais revenons à notre gare !... Reprenons les travaux importants !... Continuons la recherche indispensable d’un « nom de vieille-fille » pour cette halte ferroviaire d’importance nationale… Que dis-je !... Mondiale, qui est plus que centenaire.

Voici enfin un sujet que le Conseil Fédéral pourra éventuellement trancher à la satisfaction d’une (toute petite) partie de la population au détriment d’une autre qu’il se mettra évidemment à dos. À moins que les sept p’tits nains « sages » soient assez rusés et trouvent une solution qui ne contente personne.

Si nos p’tits nains CF choisissaient de maintenir le nom actuel ou celui de « Cossonay-Penthalaz », Trois mille quatre cents  « Traîne-Gourdins* » seraient contents. Par contre, s’ils devaient choisir « Penthalaz » ou « Penthalaz-Cossonay »,  il n’y aurait que trois mille « Cancaniers* » satisfaits.

Il faut souligner qu’au sujet de cette halte CFF, quel que soit le choix, près de huit millions de Suisses s’en tamponneront royalement le coquillard, tandis qu'au même moment, ils se feront un sang d’encre pour nos sept p’tits nains  « ministres » et surtout au sujet de la pertinence de leurs autres décisions.

 

Clochemerle.pngPour la gare, je proposerais éventuellement « Gare-Sept-Morts ». En l’honneur des sept PP ou P’tits Pitres qui mériteraient une mort politique ainsi que pour un huitième pitre, mort depuis avril 2000, un homme de télévision des années 1970 – 80. Mais lui n’était pitre que de profession et ne se nommait que « Garcimore ».

 

… Ou alors, que diriez-vous de « Clochemerle-Gare » ?

 

 

Voir aussi:

http://www.24heures.ch/vaud-regions/ueli-maurer-devra-choisir-nom-gare-vaudoise/story/13805515

 

*sobriquets des habitants de Cossonay et de Penthalaz 

Écrire un commentaire