18/10/2012

Le rêve se métamorphose…

http://www.24heures.ch/vaud-regions/lausanne-region/metamorphose-reve-fiche-camp/story/16086156

Le Directeur du Service des sports de l'UNIL et de l'EPFL, directeur technique du LUC Volleyball, Georges-André Carrel, est très, très déçu. Le projet « Métamorphose » et son volet sportif fiche le camp !... Il est beau l’volet du volleyball ! 

métamorphose.png

Métamorphose ou grenouillage politique

Professionnellement, Monsieur Carrel a pour mission de donner un rôle au corps dans la formation de la personne et de tout faire pour intégrer l'étudiant dans la société. Malgré son expérience, ce pro a mordu à l’hameçon. Il a mouillé sa chemise pour  défendre « Métamorphose ».

Dès lors, comment voulez-vous que l’homme qui devrait intégrer les jeunes dans la société actuelle le fasse correctement ? Avec une telle attitude, comment expliquera-t-il la réalité de notre société ? Comment des jeunes sauront-ils que la politique n’est que du vent, de la poudre aux yeux et que la seule chose qu’ils auront à faire plus tard, c’est -quelle que soit leur tendance- de chambouler la politique dans son entier et en profondeur afin de la régénérer. 

Malgré son âge, Monsieur Carrel croit encore au Père Noël !... Et pire… aux promesses politiques et électorales ! Malgré les finances catastrophiques de la Ville, l'homme n’avait pas imaginé que le fabuleux (= imaginaire, tiré de la fable) projet ne pouvait être qu'un joli gâteau dont la crème et la cerise (un stade au bord du lac) n’étaient que fariboles électoralistes:

« Élisez-nous ! Nous allons métamorphoser votre ville. »

Un seul exemple de la duplicité de nos élus : Avant les élections, Sieur Olivier Français (OF), dans une « lettre aux Lausannois », contait « ses » formidables réalisations, celles de la législature finissante (2006 -2011) et parmi « ses » faramineux résultats : Métamorphose.

À l’époque j’avais déjà écrit : « Le projet, c’est LUI. Les questions encore ouvertes, non résolues, c’est les autres. D’ailleurs, il devrait parler de «MéMamorphose» ! »

Les élections ont passé, les élus abjurent leurs promesses et sabrent les beaux projets. De plus, OF ne raconte plus qu'il a  « réalisé » le tout entièrement seul. Il ne dit plus qu'une seule chose:

- Moi, minoritaire à la Muni, je ne suis vraiment pour rien dans cette cacade!

Mais, aucun souci ! Avant les prochaines élections, ces Messieurs-Dames nous feront à nouveau miroiter de merveilleux projets qui font rêver les naïfs. Des projets que, cette fois-ci, promis, juré,craché, ils porteront à leur terme!

Bien avant moi, quelqu’un a déjà dit :

« Les promesses électorales n’engagent que ceux qui y croient ! »

Et Monsieur Carel, malgré son expérience, c’est laissé avoir comme un bleu. Sa déconvenue ne peut prêter qu’à sourire. Prêter un quelconque crédit à des politiciens, à son âge (qui, je vous l’accorde, n’est pas encore aussi canonique que le mien), devrait pouvoir être sanctionné !

J’entends quelqu’un qui dit : « … C’est un peu facile ! Après, on est toujours plus intelligent ! »

Je veux bien ! Pourtant, il y a fort longtemps déjà, sur le sujet, j’avais commis ces vers de mirliton :

 

PROSE EN VERT

Aux Lausannois on propose

Toujours de très belles causes,

Même celle de sa métamorphose.

Grâce au « Géant » Vert qui cause,

On voit tous la vie en rose.

 

Mais, après une courte pause

C’est toujours la même chose,

La cause se mue en machin-chose.

On en reste assis sur son prose,

Et on soigne ses ecchymoses.

 

Puis plus personne n’en cause,

On en est arrivé à l’O-Vert-dose !

5 juin 2008 / Persif(f)lage 

                                                         

 

 

Commentaires

Ahahah ce n'est pas faux, cher père.
Maintenant, pour que vous puissiez réellement nous amuser, je vous invite à aller, remarquez c'est peut être déjà fait, sur le blog de Montabert.
Son dernier billet est un bijou, sisi.
Etant donné qu'il ne fait aucun doute de vos talents de persifflage, vous avez matière à 5, que dis-je, 10 billets.
Meilleures salutations

Écrit par : lefredo | 18/10/2012

Écrire un commentaire